titre tbsn
b1 master lu master lu master lu master lu master lu a1
Accueil École du Vrai Bouddha Glaive polémique E-Books Évènements Pratique Sûtra
Prendre refuge Autres langues Succursales Sheng-yen Lu Fd TV.TBSN Éditions Darong Contact

La grande cÉrÉmonie du nouvel an 2010, le roma de MahÂmayÛrÎ-vidyÂrÂjÑÎ


Une bonne nouvelle de l'école du Vrai Bouddha !

Le 27 février 2010, à 13h30 (heure du pacifique), le bouddha vivant Lian-sheng présidera, dans Taiwan Lei Tsang Temple, la grande cérémonie du nouvel an 2010, le homa de Mahâmayûrî-vidyârâjñî (le roi perspicace Paon).

Taiwan Lei Tsang Temple invite les saints disciples à assister à la grande cérémonie de Mahâmayûrî-vidyârâjñî et à recevoir en personne une onction pour la pratique de la méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî, onction donnée par le gourou-racine de la transmission de lignée.

Le mantra de Mahâmayûrî-vidyârâjñî : « Om. Mo-yü-li. Ji-la-di. So-ra. »

Voici quelques extraits de l’enseignement du bouddha vivant Lian-sheng sur la précieuse méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî :

1. Mahâmayûrî-vidyârâjñî est le corps égal de Mahâvairocana, le corps de métamorphose du bouddha Amitâbha, le corps de rétribution du bouddha Sâkyamuni. La correspondance yogique avec Mahâmayûrî-vidyârâjñî permet de transformer les karma déterminés. Donc, si aujourd’hui on a réussi la pratique de la méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî, cela veut dire qu’on a une correspondance yogique avec le bouddha Vairocana, le bouddha Amitâbha et le bouddha Sâkyamuni. Leur pouvoir si grand est évidemment en mesure de transformer les karma déterminés. Un bouddha ne peut transformer les karma déterminés, mais plusieurs bouddhas en ont la capacité.

2. Si vous souhaitez pratiquer la méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî, vous devez faire le vœu de la bodhi. La pratique d’une méthode quelconque réclame la formation du vœu de la bodhi. La compassion, la miséricorde, la joie et le renoncement : apporter le bonheur aux gens, épargner les souffrances au monde, entreprendre la bienfaisance avec grande joie, pouvoir renoncer à tout, cela est la formation du vœu de la bodhi.

3. Après avoir récité les louanges que vous donnez à Mahâmayûrî-vidyârâjñî, vous pouvez faire votre confession, vous vous repentez de vos fautes et de vos péchés que vous avez commis autrefois ! Pourquoi faut-il faire la confession ? Parce que si vous ne faites pas acte de repentance, vous ne pourrez pas supprimer vos mauvais karma. Vous devez vous en repentir et se promettre de ne plus commettre les mêmes fautes ; pour ce faire, il faut réciter le mantra Bai-tzu-ming (le mantra aux Cent Syllabes).

4. À savoir que la méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî est grandiose. Quelle est sa grandeur ? Le peuple japonais a édifié un autel de Mahâmayûrî-vidyârâjñî et l’a prié pour la paix de son pays. En plus, elle permet de guérir la peste porcine, la pandémie grippale, car le Sûtra de Mahâmayûrî-vidyârâjñî dit qu’elle est en mesure de guérir toutes les maladies.
Nous espérons que tout le monde estime l’enseignement du dharma de Sa Sainteté le bouddha vivant Lian-sheng.

Nous nous prosternons devant Sa Sainteté le bouddha vivant Lian-sheng pour témoigner notre gratitude pour nous transmettre la grande méthode de Mahâmayûrî-vidyârâjñî.


 

 



Copyright © 2010-2014. Tous droits réservés.