titre tbsn
b1 master lu master lu master lu master lu master lu a1
Accueil École du Vrai Bouddha Glaive polémique E-Books Évènements Pratique Sûtra
Prendre refuge Autres langues Succursales Sheng-yen Lu Fd TV.TBSN Éditions Darong Contact

LE GLAIVE POLÉMIQUE DU VRAI BOUDDHA

«La dissertation débute par une histoire drôle»

Extrait du 200e livre intitulé Une tranche et encore une tranche d'Illumination du bouddha vivant Lian-sheng, Sheng-yen Lu


Dans notre école du Vrai Bouddha, il y a une femme très habile à tenir des propos gais, c'est la disciple Chen Chuan-fang. Elle habite en Californie, aux États-Unis. Ses récits humoristiques sont extraordinaires et font que les gens se tordent de rire.

Un jour, elle raconta une histoire drôle :

Un gentil mari revenait de son travail. Quand il rentra chez lui, il portait sur les joues deux empreintes rouges de main.

Son épouse lui demanda :

– Qu'est-ce qui s'est passé ?

Le mari répondit :

– J'ai pris aujourd'hui l'autobus pour rentrer à la maison. Il y avait beaucoup de passagers. J'ai vu une femme, la fermeture éclair de son vêtement était particulièrement basse. Par gentillesse, j'ai remonté cette fermeture à glissière. Mais la femme m'a donné une gifle. Après réflexion : “Ce n'était pas bon ! ce n'était pas bon ! Elle a abaissé intentionnellement sa fermeture à glissière”, j'ai redescendu la fermeture éclair à sa place originelle. À ma grande surprise, j'ai encore reçu une gifle.

Son épouse ne savait que dire :

– […]

En écoutant le récit humoristique de Chen Chuan-fang, tout le monde éclata de rire.

À propos de cette histoire, je voudrais poser quelques questions à tout le monde :

Est-ce correct de remonter la fermeture à glissière ?
Est-ce correct de baisser la fermeture éclair ?
Est-ce bon de ne pas donner un coup de main ?
Est-ce bon de donner un coup de main ?

Je vous demande, disciples intelligents, si vous étiez dans le bus et si vous voyiez que la fermeture à glissière de cette femme était baissée, quelle serait votre réaction ?

J'estime que ce récit humoristique renferme une voie juste qui mène à l'Illumination.

L'Illumination est :

ce qui est montré ;
ce qui est induit ;
La voie émergée de cet état ;
L'achèvement complet et parfait.

Voici mes remarques :

Si vous étiez dans cette circonstance-là et que vous fermiez les yeux, seriez-vous corrects ?

Si vous étiez dans cette circonstance-là et que vous tourniez le dos à la femme, seriez-vous corrects ?

Ou bien :

Si vous restiez tranquillement en face d'elle et que vous y demeuriez complètement indifférents, qu'importe que la fermeture éclair soit remontée ou baissée, si vous n'y prêtiez pas la moindre attention, seriez-vous corrects ?

ou encore :

Vous avez une autre manière de voir, “ce n'est pas ainsi, ce n'est pas ainsi, tout n'est pas ainsi.”

Ici, je demande aux saints disciples de réfléchir, de méditer un peu sur ce texte.

Il renferme :

La pureté ;
La souillure ;
La non-pureté et la non-souillure ;
La négation du oui et du non.

Si vous êtes des hommes illuminés, quelle seraient vos réponses ? Qu'est-ce que le Grand Achèvement ?

Je vous cite un dossier officiel de l'école du zen.

Quelqu'un interrogea le bonze Chao-chou :

— Qu'est-ce que Chao-chou ?

Le bonze répondit :
— La porte est, la porte ouest, la porte sud, la porte nord.

La réponse de cette histoire humoristique se trouve justement là-dedans.


Les coordonnées de l'auteur :
Le bouddha vivant Lian-sheng,
Sheng-yen Lu
17102 NE 40th Court
Redmond, WA 98052
U. S. A.

 

 



Copyright © 2010-2014. Tous droits réservés.